EMMANUELLE URIEN, COURT, NOIR, SANS SUCRE, L'être minuscule, 2005, 118 pages. Genre : nouvelles à lire absolument !!!!!!!!!!

   court_noir_sans_sucre Grâce à la très bonne idée de Fashion victim (merci à toi), j'ai reçu de la part de Cely ce recueil de nouvelles il y a quelques jours déjà. Je voyais le nom de cet auteur circuler pas mal sur vos blogs alors que j'en avais jamais entendu parler (honte sur moi !). Petit à petit l'envie de la lire a grandi et ce livre voyageur est donc arrivé à point nommé.
    Ce recueil m'est tombé des mains. Non pas parce que je l'ai trouvé indigeste mais parce que le (allez j'ose le mot) génie d'Emmanuelle Urien m'a scotché. En quelques lignes, elle nous brosse le portrait de quelqu'un d'ordinaire placée dans une situation extraordinaire. C'est noir, c'est cruel, c'est presque glauque mais son humour, sa concision (tout est dit en quelques mots), son imagination m'ont emporté dans son univers en un claquement de doigt. La tension monte au fur et à mesure, on sent venir l'irréparable ou l'inattendu et l'air de rien, la chute arrive sans crier gare, parfaite de cruauté et d'ironie.
    Alors c'est sûr, à partir de maintenant, je me précipiterai sur ses autres écrits dès que j'en ai l'occasion. Elle a un vrai talent d'écriture, je trouve, car la nouvelle est un genre terriblement difficile, tout doit passer en très peu de lignes. Si elle est capable de ça sur une nouvelle, j'ai hâte de lire un roman. Bref, vous l'aurez compris, c'est un vrai coup de coeur pour moi et je ne peux que vous en recommandez la lecture. J'espère que la bloggeuse (je tais son nom pour lui réserver la surprise) à qui je l'envoie (dès que mon genou droit ne m'empêchera plus de conduire) prendra autant de plaisir à la lire. Merci encore à Fashion et à Cely !
Bonnes nouvelles à vous...

livreslivreslivreslivreslivres