JANET EVANOVICH, LA PRIME, Pocket, 332 pages, 2000. Traduit par Philippe Loubat-Delranc. Genre : "THE" Stéphanie Plum bien sûr!!!

 la_primeEn fréquentant les blogs de Karine et des théières, on ne peut pas avoir entendu parler de l'héroïne Stéphanie Plum. Ayant longtemps hésité à essayer, ma biblio n'ayant pas le premier tome, j'ai emprunté ce roman à Caroline lors de ma visite à Paris.

    Stéphanie Plum a trente ans tout juste sonnant, un appartement qui se vide de tous ses meubles, un frigo archi-vide, un néant sentimental et un besoin urgent de travailler pour avoir quelques dollars en poche. Grâce à son cousin Vinnie, elle s'essaie au métier de chasseuse de prime. Elle poursuite les criminels qui ont fui la police pour récupérer la prime. Sa route lui fait croiser à nouveau Joe Morelli, le méchant séducteur qui l'a laissé tombé à seize ans et Ranger, un professionnel du métier qui lui donner de précieux conseils. Dans cette première aventure, elle doit mettre la main sur Morelli, flic de son état, accusé de meurtre, qui refuse de se rendre tant que Stéphanie ne l'aura pas aidé à prouver son innocence.

    Les autres bloggeuses ne vous ont pas menti. Je me suis bien amusée en lisant ce premier tome. Stéphanie est drôle de maladresse et de de naïveté et les deux hommes qui l'entourent d'une virilité impressionnante. Allez, je ne craque par sur Ranger et Morelli comme certaine mais j'avoue qu'ils participent au charme du bouquin. Pas de la grande littérature, ça non, mais un bon moment de détente et de légèreté. Ouh que ça fait du bien par les temps qui courent !!

    Merci à Caroline pour le prêt et bonne lecture!

livreslivreslivres