BOSTON TERAN, TROIS FEMMES, Folio policier, 566 pages, 2006. Traduit par Frank Reichert. Genre : un roman noir autour de trois portraits.

 trois_femmesCe n'est pas un roman policier bien que Folio l'ait classé dans cette collection. Il s'agit d'un roman noir époustouflant, une vraie réussite que ma fait découvrir ma libraire mancelle, Valérie.

    Camille a épousé un rustre qui boit et la bat. Et dans les années 50 du Bronx, la vie est dure. Elle met au monde deux petites filles dont le père ne s'occupe pas. Elles sont muettes et ils détestent ça. Mais Eve, la petite dernière, a une chance de s'en sortir. Sa mère rencontre Fran qui sait parler le langage sourd et muet. Elle peut lui apprendre un moyen de communiquer et donc de vivre.

    Ne voulant pas trop en dévoiler sur l'intrigue, je m'arrêterais là. Mais ce roman est un bijou. Trois magnifiques portraits de femmes au courage incroyable qui leur sera nécessaire pour traverser toutes les épreuves qui les attendent. Un bel hommage, un livre qui coupe le souffle et dont on ne peut arrêter la lecture. C'est simple, je ne l'ai pas lâché pendant quatre jours, lisant partout, tout le temps, dès que possible. Impossible de me défaire de Camille, d'Eve et de Fran. Elle me hantent encore. Un de ses livres qu'on laisse sur sa table de chevet pour le lire et le relire encore, régulièrement. Magnifique!

    Bonne lecture!

    L'avis de Florinette.

livreslivreslivreslivreslivres