ARTO PAASILINNA, LA DOUCE EMPOISONNEUSE, Folio, 255 pages, 2003. Traduit par Anne Colin du Terrail. Genre : la famille peut se révéler très vite un poids lourd.

    la_douce_empoisonneuseJe participe à la chaîne de livres, initiée par Ys. Chacun des participants a choisi un livre coup de coeur (moins de 300 pages et en poche) pour le faire partager à tous. Pascale m'envoie les livres et je les fait suivre  Yoshi73. Mon premier essai est le choix de Pascale.

    Linnea Ravaska est veuve depuis quelques années et vit retirée d'Helsinki dans une petite maisonnette. Sa vie serait douce et tranquille si son neveu ne venait pas tout les mois la détrousser de sa maigre retraite avec ses deux compères. Comment faire face à cette situation qui dégénère le jour où son misérable neveu exige un testament à son avantage.

    Pascale a réussi le coup de force de me réconcilier avec Paasilinna en me faisant découvrir ce roman. J'avais été très déçue par le lièvre de Vatanen. Mais là, je me suis régalée  suivre les aventures de cette douce empoisonneuse. Paasilinna imagine des situations plus rocambolesques les unes que les autres. Du vrai comique de situation, comme j'aime. Si vous avez d'autres titres de cet auteur dans le même style, je suis preneuse !

    Bonne lecture !

    L'avis de Pascale, Yoshi73, Karine:)

livreslivreslivres