FRANÇOISE MOREAU, DES GOURMANDISES SUR L'ÉTAGÈRE, L'escarbille, 44 pages, 2002. Genre : Une famille séparée, la cuisine pour adoucir la vie.

gourmandises_sur_l__tag_reCe petit récit ne bousculera pas trop longtemps vos projets de lectures et autres PAL vacillantes (applaudissement pour l'heureuse championne toute catégorie Fashion!!). Alors précipitez-vous dessus car en moins d'une heure, vous vous offrez un moment délicieux d'écriture.
    Odilon et Marie-Gabrielle sont aussi ronds que leur coeur est grand, aussi heureux qu'ils sont ronds, c'est dire s'il sont heureux et beaux. Sous cette apparence trompeuse, une blessure se cache. Leur fille adorée, Berthe, refuse de manger du jour au lendemain et devient plus fine qu'une brindille, refusant d'avaler quasiment n'importe quel aliment. Elle s'en va très vite de chez elle, sans revenir vers ses parents. Jamais. Seules quelques lettres donnent de ses nouvelles de temps en temps. Pour contrer la tristesse, le manque, l'absence, l'inquiétude et l'incompréhension, Marie-Gabrielle cuisine des gâteaux divins qu'elle offre aux gens autour d'elle : "des douceurs pour apaiser les manques,  pour souligner le bonheur, pour épicer l'ennui".  Une phrase très belle sur le réconfort dont nous avons tous besoin quand ça ne va pas.  Odilon et Marie-Gabrielle envoie à leur  fille un gâteau à chaque lettre. Ils ne le savent pas mais ce geste a beaucoup de conséquences.
     Je me suis délectée avec ce petit récit tout en rondeur, en douceur et en gourmandise. Les personnages sont très attachants, l'histoire est jolie et la plume de Françoise Moreau délicieuse. A lire absolument !!! Et j'irai voir les autres oeuvres de cette auteure, notamment ce qu'elle a publié chez Diabase, une petite maison d'éditions basée à quelques kilomètres de chez moi

Lu pour le challenge de printemps

livreslivreslivreslivres