MAGALI DURU, LES BEAUX DIMANCHES, Quadrature, 135 pages, 2007. Genre : des petites nouvelles grinçantes.

    les_beaux_dimanchesJe me rends compte depuis quelques temps, que je suis de plus en plus sensible au recueil de nouvelles. Je préfère toujours les romans et suivre les personnages sur plusieurs chapitres mais j'aime l'immédiateté de la nouvelle, ça se passe maintenant et pas quatre pages plus loin.

     Magali Duru publie son premier recueil, 11 nouvelles dont 10 primées. Beau score quand même, d'autant que la seule nouvelle non primée est celle que j'ai le moins aimé et pas comprise à vrai dire. Mais les autres !  Ces courts récits ont une grande force, en quelques mots tout est dit et bien dit. Des tranches de vies, tristes, pas très heureuses, traumatisantes. Les gens ne sont pas tous beaux dans ces récits, sauf ceux  de Navarin, mais on suit leurs aventures, on guette la fin (rarement celle qu'on avait prévu d'ailleurs). Les dimanches ne sont pas si beaux que ça chez ces gens mais à lire, le plaisir est bel et bien là lui.

     La plume de Magali Duru nous entraîne sans difficulté dans ces tours et détours. J'ai un peu de mal à écrire aujourd'hui (pardonnez-moi) mais que ça ne vous empêche pas de lire ce recueil car il vaut vraiment qu'on s'y arrête un peu...

Merci à Fashion de l'avoir fait voyager et à Florinette de me l'avoir envoyé ave une délicieuse tablette de chocolat à la framboise (il en reste mais juste parce que je me retiens...)

Bonne lecture !

livreslivreslivres